Partie cycle

(direction, suspensions, commandes de frein, pneumatique avant, pneumatique arrière, les gants)

Généralités

La partie cycle a été très bien étudiée, offrant une tenue de route particulièrement sûre. Malgré le poids du scoot, il reste agile en ville et l’emmener dans les courbes rapides n’est qu’une formalité.
La suspension est plutôt ferme mais ne nuit pas au confort si les pneumatiques ne sont pas trop gonflés.

Le freinage est puissant, mais curieusement le frein arrière a une attaque plus franche que l’avant. J’aurais préféré le contraire. La puissance est là mais il faut bien tirer sur les poignées et a ce moment-là la décélération est plus que convaincante.
L’ABS est particulièrement bien étudié car non intrusif. Il se déclenche tard et se fait à peine remarquer.

J’ai essayé un jeu de plaquettes organiques à l’avant. L’attaque est immédiate et le freinage semblable aux modèles frittées. Par contre j’ai remarqué qu’il existait un temps de réaction sous la pluie. J’ai donc décidé de revenir sur des modèles frittées.

J’ai augmenté la précontrainte du ressort du combiné arrière d’un cran.

Pneumatiques

Le choix des pneus est assez grands, les principaux manufacturiers en fabriquent d’excellents.

Les pressions que j’utilise sont de 2.2bar à l’avant et 2.6bar à ‘arrière. Au delà de ces pressions les roues rebondissent et nuisent au confort et la tenue de route.
C’est encore plus remarquable lorsqu’il fait froid car les élément de suspension se durcissent.
Les capteurs de pression affichent à la sortie du garage une valeur de 100g inférieure à la réalité à 20°C, mais la bonne valeur est lue après environ 10km de conduite. Pour rappel: ils informent toujours la pression théorique à 20°. Après avoir roulé, la pression réelle est nettement plus élevée (env. 200g pour l’avant et 300g pour l’arrière) lorsque le pneu est chaud.

Liste des pneus montés

C650GTPeu avant
120/70 R15 M/C 56H
Pneu arrière
160/60 R15 M/C 67H
Infos
Bridgestone
Battlax SC ECOpiaDSCN0128-300
Profondeur de sculpture 4.4 mm
DSCN0129-300
Profondeur de sculpture 6,4 mm
J'ai essayé les Bridgestone SC EcoPia. Le scoot tombe dans les virages mais reste bien dans l'angle. Les réactions sous la pluie ne sont pas rassurantes et il faut éviter les bandes blanches.
L'usure de l'avant est rapide, il est complètement biseauté à la fin de sa courte vie, vers 6'000km et me fait perdre franchement de mon assurance.
Finalement je ne leur trouve pas de point positif qui m'inciterait à en reprendre.
Dunlop
ScootsmartProfondeur de sculpture 5,0 mmProfondeur de sculpture 6,4 mm J'ai trouvé dans les Dunlop Scoot Smart le compromis d'une longévité correcte et une très bonne tenue de route. Le meilleur compromis de pression de gonflage est de 2.2-2.6 bar. Ces pressions permettent de profiter d'un très bon confort et d'un excellent feeling de la roue avant.
Metzeler
FeelFree La monte d'origine Metzeler Feelfree manque de feeling et est moyenne par temps humide.
Feelfree WintecDSCN0010-300
Profondeur de sculpture 3,8 mm
DSCN0006-300
Profondeur de sculpture 5,9 mm
Par rapport à la monte d'origine Feelfree mettre les modèles Feelfree Wintec (M+S) changent tout: ils sont excellents sur le mouillé et remontent les informations jusqu'au guidon. C'est un pneu vraiment rassurant.
Dommage que l'avant s'use plus vite que l'arrière mais ça reste un très bon pneu.
Sur les photos on remarque bien les lamelles dans le dessin du pneu.

J’ai monté le topcase GIVI que j’ai depuis longtemps maintenant, c’est le modèle V46 que le remplacerai à l’occasion par un V47 qui permettra de loger mon casque Caberg 107 Sintesi XL qui n’entre pas dans la V46.
La platine Givi est très bien conçue. Au montage il faut prendre soin de mettre du frein-filet car les vis ont tendance à se desserrer.

Shimmy, vibrations, équilibrage

Depuis le montage des pneus Dunlop Scootsmart j’ai remarqué du shimmy (guidonnage à basse vitesse <50km/h et en décélération). Des vibrations au guidon apparaissent à plus de 120km/h en s’amplifiant avec la vitesse et devenant franchement désagréables. Ça ne vient pas de la bulle que j’ai d’ailleurs démonté pour un test.
J’ai mis en cause les pneus et l’équilibrage. Plusieurs essais de pressions différentes n’ont rien changé ni les trois équilibrages faits avec soin. J’ai également vérifié les pneus (avant et arrière) pour un éventuel défaut mais je n’ai rien vu. Les jantes n’ont pas de défaut non plus.
Les Scootsmart sont les pneus les plus agiles que j’ai eu jusque là (20’000km) et leur vivacité (relative) font évidemment que la partie cycle est plus prompte à réagir sur les défauts, routiers entre autres.
Après réflexion et au bout de tous les contrôles que j’avais envisagé j’ai refait des essais sans le topcase. Et voilà les deux défauts qui viennent de disparaître comme par enchantement. Je fais plusieurs essais qui confirment que ce topcase engendre des secousses qui se répercutent à l’avant, générant le shimmy et des vibrations semblables à un défaut d’équilibrage. Ce défaut est amplifié si l’équilibrage est mauvais.

Un léger défaut d’équilibrage est toujours perçu au delà de 120km/h. Les vibrations se font ressentir aux rétroviseurs qu’il suffit de toucher pour confirmer ce fait. Au guidon les vibrations sont faibles mais sensible pour le pilote averti. Evidemment plus je me concentre sur ce problème et plus je le ressens. Mais il est faible et peux l’oublier sans problème.
L’équilibrage sur la machine est possible et sera fait correctement. Seulement ce qui m’intéresse c’est pourquoi il faut tellement de poids d’équilibrage!

Après mes recherches j’ai les éléments suivants:
– le défaut d’équilibrage de la jante seule est de 70g ! La cause vient du capteur de pression qui se trouve à l’opposé de la valve et où se trouve l’excès de poids (il est gros ce capteur!).
– le défaut moyen d’un pneu (mes mesures) est d’environ 30g
– j’ai remarqué que TOUS les scooters et les motos BMW qui ont un capteur de pression ont les masses d’équilibrage exactement à son opposé.
– les scooters ont leurs masse d’équilibrage du côté de la valve et curieusement toujours de 50g
– le point léger du pneu (point rouge ou jaune) est du côté du capteur de pression.

Donc BMW a choisi de mettre une masse moyenne d’équilibrage convenant à la majorité des véhicules et ça marche probablement pour presque tous les pneus, à moins qu’il soit vraiment de mauvaise qualité. C’est pas bête.

Pour faire pareil  je prends mes données et je mets les masses qu’il me faut en tenant compte que le marquage (point rouge ou jaune) du pneu est du côté du capteur pour diminuer l’incidence du poids du capteur.
Donc: 70g (défaut de jante) -30g (défaut du pneu)=40g. Je place 40g de masse du côté de la valve (20g de chaque côté).

J’ai essayé les DynaBeads qui sont des perles de céramique que l’on met dans le pneu directement au montage ou par la valve.
J’ai fait divers essais sur la roue avant avec les perles standard de poids suivants: 57g (2oz), 80g et 100g.
Les résultats ne sont pas probants, à peine une amélioration est-elle perceptible à basse vitesse jusqu’à 90km/h. Mais à partir de 120km/h et pire 150km/h les vibrations sont réellement gênantes. Ces essais je les ai fait évidemment sans les plombs d’équilibrage. J’ai finalement remis 40g de masse pour avoir la paix. Les perles sont restées dedans.