Chaîne cinématique

(moteur, commande d’embrayage et d’accélération,  fuites sous le moteur, niveau d’huile, transmission, notice du constructeur)

Généralités

Le moteur est un bicylindre de 1731cc qui est monté sur presque toute la gamme de moto de la marque. Il est à arbre à cames en tête et soupapes à rappel hydraulique.
Il chauffe beaucoup, mais c’est inhérent à ce type de moteur où on est assis presque dessus. Il faut avouer qu’une gestion de l’évacuation de la chaleur serait un plus.
La transmission secondaire se fait par une courroie tout à fait confortable, pas d’à-coup ni de bruit.

Puissance

La puissance est donnée pour environ 90cv. Le couple est disponible assez bas ce qui permet de rouler à un régime un peu au dessus de 2000 t/min sur un filet de gaz bien qu’il préfère monter dans les tours. Le son change aux environs de 3500t/min, dès lors la moto est propulsée de façon énergique.

Transmission

La transmission par courroie ne demande pas d’entretien compliqué: un contrôle et nettoyage pour enlever des saletés qui se seraient placés là et c’est tout.
Le réglage de tension de courroie est à faire si le jeu change anormalement. Il se fait à froid et courroie sèche. Le jeu est de 32mm (+- 0.5).
La courroie doit circuler sur le pignon arrière idéalement en son milieu, ce qui est assez difficile à réaliser mais pas impossible. Pour la déplacer il faut jouer sur l’écrou du tendeur côté gauche, en veillant de toujours garder le contact de l’écrou avec le cadre. Desserrer l’écrou pour placer la courroie vers la gauche et serrer pour la déplacer vers la droite, sachant qu’un quart de tour suffit pour faire bouger la courroie. Le fait de jouer sur l’écrou de gauche ne change pas la tension de courroie.
Un problème récurent concerne le sifflement de la courroie. Il provient du contact de la courroie sur la couronne avant. D’aucun disent qu’un réglage correct enlève le sifflement. Que nenni, le seul moyen que j’ai trouvé est de la nettoyer et d’y asperger du teflon sec. J’ai pris un spray RONT “Traitement machine à bois” et le bruit disparaît aussitôt. Ça tient plusieurs semaines.

La boîte de vitesses est à six rapports. La première claque fortement, les autres claquent moins et passent facilement. Comme d’habitude j’accompagne le mouvement au pied ce qui m’a permis de remarquer que de la trois à la quatrième vitesse le passage se fait parfois en deux temps.

Embrayage

L’embrayage est à bain d’huile et est placé dans le même carter que le moteur. Il utilise donc la même huile ce qui implique une qualité spécifique JASO MA2.

La commande est à câble, étonnant mais il existe un kit hydraulique que Victory aurait pu mettre d’origine. Il faut une certaine poigne pour utiliser l’embrayage en ville mais je m’y suis habitué. Il faut graisser les deux bouts assez fréquemment, surtout si on roule beaucoup sous la pluie et que la moto est souvent lavée.

Huile

L’huile préconisée est de la 20w40 semi synthèse. Le température mesurée est de 103°c après une balade par un beau jour ensoleillé (27°c) et 114°c avec une température extérieure de 34°c. Je l’ai mesurée avec un thermomètre infra-rouge, donc en surface ce qui veut dire qu’elle est probablement plus chaude en son cœur.
Un thermomètre d’huile au tableau de bord serait bienvenu car le moteur étant refroidi par air et huile je serais plus tranquille sachant la valeur actuelle, surtout dans les embouteillages.