Entretien

Tableau d’entretien

J’ai la chance de pouvoir faire l’entretien moi-même, limité aux consommables lors de la période de garantie. Hors garantie je fais l’essentiel de l’entretien et les réparations limitées à mon niveau.

Cela demande du savoir-faire que l’on acquiert au fil du temps comme moi. L’outillage, la documentation, la patience et le temps sont nécessaires pour arriver à un bon résultat.
Une panne plus importante ne pourrait probablement pas être réparée dès lors qu’un outillage spécifique sera nécessaire.
Dans l’ensemble l’analyse d’un problème ou la préparation à une intervention permettra le cas échéant d’aider le concessionnaire et réduira les coûts de la réparation.

L’avantage certain est la réduction du coût d’utilisation grâce à l’économie faite au niveau de la main d’œuvre, même si l’entretien se résout à faire les révisions standard.
Travailler sur sa moto permet de mieux la connaître et d’anticiper sur une éventuelle intervention.

A la demande de quelques internautes qui ont des accès lents j’ai scindé les informations en plusieurs pages pour réduire le temps de téléchargement. On peut ainsi facilement suivre la vie de mes motos.

Bonne lecture.

Levage de la moto

La Victory Cross Country Tour n’a pas de berceau sous le moteur permettant de la lever facilement. L’avantage est une meilleure garde au sol.
Le problème se pose donc lors de l’entretien, notamment s’il s’agit de changer les pneumatiques.

J’ai cherché un cric assez solide pour lever les 400kg de la bête et je l’ai trouvé.
Il  est distribué chez Louis, la référence est 10059500, https://www.louis.de/artikel/kern-stabi-hubtisch-500kg-hydraulik/10059500?list=68743953.

Voici le cric levant une autre moto:

La difficulté est qu’il n’existe pas de système de levage correspondant au modèle de ma moto car la préhension des points de levage n’est pas facile.

J’ai pris contact avec le manufacturier Kern-Stabi ( http://www.kern-stabi.de ) qui le fabrique et qui est spécialisé dans les accessoires et outils relatifs à la moto. Le choix vient du fait qu’il produit un cric pour moto qui convient au poids important à soulever. De plus il n’est pas trop loin de chez moi.

Le patron en personne, M. Kern m’a invité dans ses ateliers pour voir la faisabilité d’une pièce d’adaptation pour le cric envisagé. Il existe des adaptateurs pour diverses motos mais pas pour celle-ci.
Avec l’aide d’une partie de son personnel nous avons fabriqué un prototype qui prend appui sur les parties prévues à cet effet sous la moto. Quelques heures sont passées à étudier tout ça, puis le résultat est tombé avec succès.

Voici la moto montée sur le cric.

L’adaptateur n’est pas visible ici, il est placé entre le cric et la moto, mais sera visible lorsque j’aurai la pièce finie. Il va sans dire que l’on pourra se le procurer sur leur site. En attendant je l’ai modifié légèrement et son usage est vraiment pratique.
Le système est très stable et met tout à fait en confiance. De plus comme l’ensemble est placé sur roues le déplacement en est grandement facilité.

En tous cas, au vu des produits déjà connus, cela présage un travail de qualité.

En août 2017 on n’a pas encore vu la plaque de levage dans le commerce. 
Je présente ici la version que j’utilise actuellement.

L’appui se fait à l’avant sur le cadre et à l’arrière sur les supports du moteur. A l’avant les deux points d’appui du cadre ne sont pas au même niveau. le côté gauche est relevé de 4 mm par un tampon caoutchouc.

Sur cette photo on voit la plaque vue de dessus. L’avant de la moto est côté gauche.

La grande plaque est pliée sur le côté pour qu’elle ne glisse pas du lift.